Un nouveau joujou : la fonera

  |   Source

Et voilà, après avoir longuement hésité, j'ai fini par nous inscrire à Fon. J'ai donc commandé la fonera que j'ai reçut hier.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Fon est réseau de partage Wifi de connexion à Internet. Le principe est assez simple : ceux qui partagent leur connexion peuvent utiliser les connexions des autres lors de leurs déplacements et ceux qui ne partagent pas disposent d'une couverture Wifi toujours plus importante à un prix modeste (3€ pour une journée). Ceux qui le souhaitent peuvent demander une part des gains générés par leur partage.

Pour les connaisseurs, je dispose donc d'une invitation pour une fonera à 20€ (au lieu de 40€) que je réserve à mes connaissances et/ou lecteurs pendant quelques semaines, après quoi, si elle n'a pas trouvé prenneur, j'irai la déposer sur le forum Fon, pour un anonyme.

Coté technique, la société Fon simplifie grandement le processus en proposant un petit routeur Wifi. Il consiste (dans sa version de base) en un petit boitier muni d'une antenne Wifi et d'un connecteur ethernet. On branche le câble ethernet sur le modem ADSL, on branche l'alimentation et zou on récupère deux réseaux Wifi : un public non crypté et un privé sécurisé WPA. Ce boitier porte un nom : la fonera.

Dans mon cas (freebox V4) ça n'a vraiment pas été plus compliqué pour branché la bête.

Là où c'est plus intéressant, c'est sur la configuration de ma Debian pour en profiter. Jusqu'alors, j'utilisais la freebox en routeur Wifi, avec un PC de bureau (pas de mobilité). Du coup, ma configuration était des plus simples : quelques lignes dans /etc/network/interfaces pour configurer un accès avec protection WEP. Avec l'arrivée de la fonera, ça se complique :

  • je me retrouve avec trois réseaux wifi accessibles par la même interface,
  • il va falloir se configurer du WPA.
En cherchant un peu autour, on trouve plein d'info pour mettre en place tout un attirail pour gérer de multiples réseaux Wifi dans le cadre de la mobilité avec un portable (réseau au boulot, à la maison, en ville, chez les potes...). Les logiciels sont alors guessnet, wifi-radar, NetworkManager... pour ne citer qu'eux. Et rien pour configurer plusieurs réseaux wifi, de façon statique, et simplement.

Convaincu qu'il devait bien y avoir une solution relativement simple autour de /etc/network/interface, j'ai commencé à fouiller un peu la documentation, en partant de "man interfaces". J'ai finit par me mettre au point un petit système maison utilisant la fonctionnalité de mapping. Le principe est relativement simple : je déclare un mapping sur mon interface, je décrit mes différentes connexions et leurs propriétés respectives. Un script de mon cru permet d'activer une de ces connexions de façon déterministe au boot et ifup/ifdown me permettent de basculer d'une configuration à l'autre pour mes tests.

Un extrait du fichier /etc/network/interfaces

mapping eth1
script /root/bin/default_wifi
map default home-NathGuil
map optional home-public-FON
map optional home-private-FON

iface home-NathGuil inet dhcp
...

iface home-public-FON inet dhcp
wireless-essid FON_AP
wireless-mode Managed
wireless-key off
wireless-keymode open

iface home-private-FON inet dhcp
...

Le script /root/bin/default_wifi maintenant :

#!/bin/sh
which=""
while read default_key scheme
do
if [ $default_key = "default" ]
then
which="$scheme"
fi
done
if [ "$which" ]; then echo $which; exit 0; fi
exit 1

Pour basculer d'une configuration à l'autre, la commande est ifup if=logical, ce qui donne pour utiliser la configuration publique de la fonera : ifup eth1=home-public-FON

Prochaine étape : configuration du WPA, puis réglage des redirections pour faire fonctionner le freeplayer et bittorrent via la fonera.