Séjour à Val Louron

  |   Source

Pour nos vacances d'été en famille, nous avons opté pour un village de vacance à Val Louron.

Séjour

Installation

Notre logement est un gîte dans le hameau de Belle Sayette à l'entrée du village, à plus de 300 m du bâtiment du village vacance. Cette situation présente les avantages de ses inconvénients : on est tranquile, mais dès qu'il faut retourner aux activités, il faut marcher, même s'il pleut.

Coté logement lui-même, le gîte est relativement spacieux, d'autant qu'il est prévu pour 6 personnes et que nous ne sommes que quatre.

Dimanche

Dès 14h, une petite ballade familiale est proposée pour découvrir, avec les enfants, la forêt du Lapadé.

Lundi

Première rando : les crêtes de Peyraubes, avec pour objectif de voir les vallées du Louron et d'Aures. Malheureusement, la météo n'est pas de la partie et nous cheminons dans le brouillard. Globalement, le terrain est facile (même si le guide aime à quitter les sentiers) mais rythme soutenu.

Aprés-midi : initiation à l'orientation avec une boussole et une série d'une dizaine de balises à retrouver sur la zone de la station. Une expérience vraiment sympa qui donne des idées à tout le monde pour occuper les enfants une fois rentrés à la maison.

Cela a aussi été l'occasion pour le guide de faire un rappel du matériel à avoir dans son sac. Et pour moi, j'ai pu réaliser qu'il me manquait deux outils rudimentaires mais indispensables en cas de gros soucis : le sifflet et le miroir, de quoi atirer l'attention des secours.

Mardi

Journée continue pour les enfants. Malgrès un début de journée dans la brume, les enfants descendent à pied à Loudenvielle. Après quelques chutes mineures, ils mangent au bord du lac, puis vont se baigner à la piscine.

On choisit de partir de notre coté, loin du groupe, à notre rythme. Du coup, on fait les boucles 1 (les granges d'Ourcibats) et 2 (la tour de Moulor) proposées par l'office de tourisme de Loudenvielle.

Mercredi

Matin : chasse au trésor avec les enfants à Loudenvielle.

Aprem : farniente.

Jeudi

Journée continue pour les enfants. Ils font une randonnée pour voir les marmottes au-dessus de la station.

De notre coté, nous abandonnons une fois de plus les accompagnateurs pour nous faire une balade à notre rythme : Les lacs du Néouvielle. Avec une météo au rendez-vous, le spectacle est formidable. L'ascension du Soum Montpelat est un peu rude, mais vaut tous les efforts consacrés.

Vendredi

Le matin, c'est farniente.

L'après-midi, pas beaucoup plus : nous allons passer 2 heures de relaxation à Balnéa (en courant pour ne pas louper la fin des clubs). Une chose est sûre : il faut prévoir de quitter les lieux vers 16h car avec la fréquentation croissante à cette heure le lieux devient moins agréable.

Samedi

C'est le jour des départs. Rien de prévu par l'équipe d'animation.

De notre coté, après un réveil matinal, nous partons voir une cascade près de la Chapelle d'Artiguelongue. Le chemin est particulièrement simple et court (1km). Les parents apprécient les granges aménagées en gîtes le long du chemin. Les enfants font les guides, assistés du GPS. Malheureusement, la pluie nous avait précédée et les enfants ont les pieds trempés, ce qui écourte un peu la balade. On prend donc juste quelques minutes pour jouer à canaliser l'eau du ruisseau qui coule de la cascade, puis nous revenons sur nos pas.

L'après midi, les garçons font la sieste et les filles partent faire la lessive puis du foot.

Le soir, c'est repas raclette.

Dimanche

Nous partons faire l'ouverture de la forêt aux traces. Une belle occasion d'apprendre à reconnaître les différentes familles d'animaux et aussi les différentes tailles de traces. Nous terminons notre visite pour partager l'apéritif de bienvenue de Renouveau, petit signe pour nous qu'une nouvelle semaine commence.

L'après midi, les filles partent faire la balade de la forêt du Lapadé. Les garçons, toujours très vaillants, gardent le gîte (enfin, font la sieste).

Lundi

De nouveau, la balade des crêtes, mais cette fois en plein soleil. Plutôt que de rester sur les crêtes trop longtemps, la guide nous fait redescendre sur le Nabias, pour profiter d'un joli hameau de granges converties en habitations. Peu d'efforts mais beaucoup de récompense : la vue est magnifique.

L'aprés-midi, profitant du beau temps, nous partons en famille au télésiège des myrtilles. On passe donc aisément de 1400m à 1900m. Pour compléter le point de vue, on pousse au Tuc d'Ardounes à 2020m.

Mardi

Une fois encore, on évite de partir avec les guides et la foule pour préférer une balade en couple. Vu le ciel bas, nous préférons partir sur le chemin des estives, espérant que la météo sera plus clémente à l'entrée de la vallée plutôt qu'à Pont-de-Prat. Mais hélas, la brume s'accroche et le sentier s'élève suffisament pour nous garder toute la journée la tête dans les nuages.

Mercredi

Nouvelle journée en famille. Nous partons de nouveau à la chasse au trésor de Loudenvielle, la météo ayant ruiné nos plans de pédalo sur le lac.

Jeudi

Pour cette dernière journée continue, les enfants font un grand jeu autour du thème de la semaine : les Gaulois (ceux d'Astérix).

De notre coté, une fois n'est pas coutume, nous partons en companie d'un guide pour découvrir les lacs de Miares. Le terrain est à peine plus délicat que ceux empruntés durant la semaine. Par contre, une fois de plus, nous constatons la difficulté de marcher en groupe : le rythme n'est pas le notre et les attentes répétées ont tendance à nous casser les jambes. Une fois arrivé aux lacs, le vent nous glace, limitant notre pause déjeuner, d'autant que le télésiège pourrait bien fermer plus tôt, nous obligeant à anticiper une descente à pied.

Vendredi

Une partie de la matinée est consacrée à préparer le retour en rangeant quelques valises.

L'aprés-midi, nous descendons à Loudenvielle pour apprécier l'Histoire (oui oui, avec un grand H) de la région, contée par laurence, qui semble intarissable sur le sujet. Mais la pluie a raison de sa passion et nous allons déguster la pastère chez Rogé.

Cartographie

La zone était relativement peu détaillée sur OpenStreetMap. Cela m'a donc occupé plusieurs soirées pour compléter avec ce que je voyais sur la vue aérienne et ce que j'avais pu constater sur le terrain.


Voir sur une carte plus grande