Remise en fonctionnement du Freerunner

  |   Source

Après des semaines d'inactivité, j'ai décidé de profiter de quelques jours de vacances pour essayer de remettre en fonction mon Freerunner.

Premier gros soucis, le WiFi ne fonctionne plus. Une des pistes à creuser réside dans la restauration du U-Boot. Mais je ne veux pas pour autant perdre la possibilité du multi-boot offerte par qi-bootmenu.

Autre soucis : lors d'une récente montée de version de QtMoko, celle-ci avait tout simplement rendu mon Freerunner incapable de booter cette distribution.

Enfin, je voulais aussi installer navit sur le moko afin d'en faire un GPS exploitable.

Déplacement de qi-bootmenu

Lors d'un échange avec d'autres utilisateurs, j'ai réalisé que qi-bootmenu pouvait être installé autrement que tel que suggéré par Marc André Tanner. J'ai donc décidé d'installer qi-bootmenu non pas sur la NAND, mais sur la première partition de la SD. De cette manière, il suffit de retirer la SD pour retrouver le système d'origine.

J'ai donc amorcé un reformatage sévère de ma carte SD pour rajouter cette partition. Sur cette partition, un simple répertoire /boot/ avec :

  • le noyau proposé au téléchargement par Marc André Tanner
  • un fichier append-GTA02 contenant les options normalement ajoutées par le qi modifié pour qi-bootmenu (entre autre -i /dev/mmcblk0p1)

Bilan : ça fonctionne nickel.

Correction boot QtMoko

Après analyse, le problème de boot de mon installation de QtMoko était relativement trivial. Pour mes mises à jour, je me contentais jusqu'à lors de déployer le tarball. J'ai réalisé que cette méthode ne mettais pas à jour le kernel.

Il m'a donc suffit de déployer le nouveau kernel de la v30 et c'est reparti.

Navit

J'ai installé navit en suivant la procédure décrite dans le wiki de QtMoko. Le résultat est tristement insatisfaisant.

Tout d'abord, il m'a fallut installer des dizaines de paquets, l'essentiel en relation avec Gtk. Et ce n'est pas très satisfaisant sur un système basé sur Qt.

L'autre soucis, plus génant, concerne l'accès au GPS. navit semble utiliser gpsd. Or, QtMoko n'intègre pas gpsd. Du coup, il faut lancer gpsd à la main (enfin, via QX) mais personne ne termine ce logiciel. Du coup, la mise en veille semble perturbée : mon FreeRunner s'est reveillé quasiment à bout de charge.

J'en conclut que QtMoko ne semble pas être la distribution la plus à même de se transformer en GPS de luxe. Il me faut donc partir à la recherche d'une nouvelle base.

Petite apartée : pour installer ces paquets, j'ai monté le réseau suivant : Amusant, non ? Je suis encore surpris que ça ait fonctionné.