Monitoring

  |   Source

Depuis belle lurette, mon réseau domestique comprends un petit serveur à tout faire. Sauf que depuis la même époque, je me dis qu'il faut que je mette quelque chose en place pour garder un oeil sur ses signes vitaux. Aujourd'hui j'ai franchis le pas.

Quoi surveiller ?

L'état du serveur : disque, CPU, activité réseau.

Eventuellement, grapher l'état de la connexion Internet (Freebox).

Comment ?

Le sujet du monitoring est l'un de ces sujets qui donne persque envie de regretter le libre tant il y a de choix. Mais il faut toujours voir le bon coté des choses : quand il y a beaucoup (trop) de choix, la meilleure solution consiste à se tourner vers ses pairs pour leur demander conseils. Le libre est donc bon pour le lien social. :-)

Un premier filtre donne rapidement les logiciels suivants :

Mes besoins étant avant tout d'historiser un peu les paramètres vitaux de mon unique serveur sans trop me casser les pieds à configurer le bestiau, mes connaissances m'ont suggéré munin. Après installation, force est de constater que le conseil était bon : à peine installer que munin surveille les paramètres des disques, de quelques démons, du réseau... et prends même soin d'attirer mon attention quand certains paramètres dépassent les seuils définis. Pile poil le bon niveau.

Mise en oeuvre

Installation :

Sous Debian, rien de plus compliqué qu'un simple : apt-get install munin.

Utilisation :

Munin expose une interface Web. Par défaut, celle-ci est bornée à l'interface locale (l0, 127.0.0.1). Comme la machine en question est un serveur, il faut trouver un moyen d'accéder à cette interface web.

Il est bien évidemment possible de donner quelques tours de vis dans la configuration Apache. Personellement, je me contente de creuser un tunnel SSH entre mon poste client et ce serveur : ssh -L 8080:localhost:80 192.168.0.3.