Mon ADSL est mort, vive FreeWifi !

  |   Source

Une nouvelle fois (oui, j'ai le sentiment que ce n'est pas la première fois), à notre retour de congés, on retrouve la FreeBox en vrac. Mais cette fois, ce n'est pas qu'un peu : chenillard lent, ce qui signifie, en langage FreeBox, qu'elle ne détecte pas le signal ADSL. En d'autres termes, le fil est carrément coupé quelque part.

Du coup, j'apprécie grandement de disposer d'un téléphone portable (pour rester en contact avec certaines personnes) et d'une connexion 3G (dur dur de se passer d'Internet). En effet, il me suffit de brancher mon N900 en USB sur n'importe quel PC (sous Linux) et ce dernier détecte et exploite un modem 3G. De même, c'est aussi dans ces cas là que l'on apprécie la solution FreeWifi pour se connecter en Wifi à la box du voisin.

Sauf qu'à la maison, ben y'a pas qu'un PC à connecter à Internet, mais un certain nombre.

Et là, en bon geek, y'a plus qu'à --baisser les bras-- relever les manches et trouver la bidouille qui va bien. La solution : reconnecter les PC en étoile et sortir sur le FreeWifi du voisin. Dans les grandes lignes, c'est pas bien compliqué.

Routeur NetGear

Je dispose d'un routeur modem ADSL toussa Netgear BG834G. Il fait routeur 4 ports et dispose d'une antenne WiFi. A priori, c'est le candidat idéal. Ceci dit, je n'ai pas réussi à configurer le bouzin pour qu'il oublie sa fonction modem et qu'il considère que le lien WAN est le lien WLAN. Pourtant, y'a l'air d'y avoir quelques paramètres qui vont dans ce sens.

Mais bon, pas compris, donc abandonné.

Prototypage

Du coup, pour faire court, j'ai attaqué avec ce que je maîtrise, à savoir un netbook EeePc 701. Voici quelques notes prises sur la mise en place du proto.

Considérons que le réseau interne est 192.168.0.0. Sur le poste servant de point de sortie (disons 192.168.0.254), il faut autoriser le forwarding

iptables -A POSTROUTING -t nat -j MASQUERADE -s 192.168.0.0/24
iptables -P FORWARD ACCEPT
sysctl -w net.ipv4.ip_forward=1

Ensuite, il faut maitriser la configuration des routes pour conserver le point de sortie sur le wifi (cf. route default). Pour ça, penser à noter la gateway du reseau wifi avant de commencer à jouer avec la configuration. Cette gateway doit être reconfigurée si elle disparaît.

Sur les autres postes, il faut déclarer notre point de sortie comme gateway

route add default gw 192.168.0.254

Après quelques tentatives, le DNS semble peiner à fonctionner dans ces conditions. Le mieux est de lancer dnsmasq sur la passerelle et déclarer cette dernière dans les fichiers /etc/resolv.conf des machines clientes.

nameserver 192.168.0.254

Solution

Pour finaliser ma solution et éviter de bloquer un netbook, j'ai ressortie ma Fonera. De base, le fonctionnement est strictement inversé au fonctionnement prévu par Fon : il ne s'agit pas de partager en WiFi un réseau acquis sur l'ethernet, mais bien de partager sur l'ethernet un réseau acquis en WiFi. Pour y parvenir je l'ai flashé, mais ça c'est une autre histoire.

Une fois DD-WRT installé sur la Fonera, la configuration est plutôt simple. Je ne dirais pas intuitive, mais en lisant la documentation on s'en sort assez vite.

Pour les plus pressés, une petite recherche avec les mots dd-wrt et freewifi devrait vous retourner une bonne quantité de tutoriels clé en main. Et si vous êtes vraiment très pressés : http://admincloud.net/68/repeter-signal-hotspot-freewifi/

Et ça marche.

Le mot de la fin

Voilà, merci Free, merci France Télécom, grâce à vous et surtout aux lourdeurs des process de support, j'ai pu profiter de 2 semaines de panne d'ADSL pour jouer avec des joujous WiFi.