FirefoxOS à la maison

  |   Source

Profitant d'un anniversaire, un nouvel ami a fait son arrivée : un ZTE Open C sous FirefoxOS.

Premier contact

Coté physique, les finitions ont largement le goût du premier-prix.

Coté harware, à une époque où les smartphones font la course à la puissance, celle du ZTE OpenC peut sembler être un poil légère. Mais si on compare au reste de mes ordinateurs, il fait office de très bon élève.

Le petit détail qui déçoit concerne la qualité de réception. En plusieurs occasions, j'ai pu constater qu'il perdait le réseau là où mon N900 se sentait encore à l'aise.

Messagerie

Une des motiviations de l'achat d'un smartphone était de permettre la consultation des emails sans avoir à s'installer au bureau. C'est donc l'application que j'ai immédiatement passée au crible.

A la maison, le mail est collecté sur les différentes boites aux lettres puis mis à disposition par un serveur interne. Mais jusqu'alors, je m'étais peu soucié de tout un tas de détails, ayant toujours pu configurer les différents clients de mails pour qu'ils s'accomodent de mon environnement. Mais le système de configuration du client de messagerie de FirefoxOS est des plus capricieux.

Tout démarre par un formulaire des plus simples, laissant supposer qu'il va tenter de reconnaître le fournisseur et configurer le reste tout seul. Bien entendu, ça ne marche pas sur mon serveur maison. ;-) Mais ça n'a pas fonctionné non plus sur les addresses Free.fr. Peu importe, j'ai activé la version "Configuration Manuelle". Le premier détail qui surprend et dénote une certaine jeunesse : on peut spécifier une config pour l'IMAP et une pour le SMTP, avec deux logins différents, mais il n'y a qu'une seule zone de texte pour saisir le mot de passe. Et ensuite, la bestiole est scrupuleuse : j'ai été incapable de lui faire accepter mon serveur avec son certificat autosigné, car il répétait inlassablement 'bad-security'. J'ai donc cédé et reconfiguré mon serveur pour qu'il reçoive un certificat officiel.

Autres

J'ai aussi pu remarqué que l'OS a tendance à perdre de sa réactivité avec le temps. En moins d'une semaine, la mise en veille ou sortie de veille prend quelques secondes. De même, l'activation et désactivation du wifi devient capricieuse.

Bref, un reboot hebdomadaire semble nécessaire.

Conclusion

Je m'attendais à un produit un peu plus stable mais je retrouve les soucis de l'OpenMoko à son époque. Pourquoi pas, ça ne derrange pas le geek que je suis, mais ça n'en fait pas encore un produit très grand public.

A noter que la version de l'OS est sans doute en cause : notre terminal utilise la 1.3 alors que la 2.1 a déjà été publiée. Et coté ZTE, impossible de savoir si une nouvelle version est supportée, car je n'arrive pas à trouver le modèle sur le site officiel du support.