Etude du passage en WIFI

  |   Source

Ma télé est loin, très loin de ma télé. Plus exactement, deux mètres plus loin que mon cable vidéo (Rrrh). Du coup, les DVD sur la télé ça le fait pas souvent (ben oui, mon unique lecteur DVD est sur mon ordi). Puis est arrivé le FreePlayer. Mais là, comme Nathalie ne verrait pas d'un très bon oeil des cables ethernet traversant la maison pour relier le bureau au salon, le WIFI est devenu une solution très intéressante.

J'ai donc décidé de tester ce machin chez moi, avec le concours d'un ami qui a bien voulu me préter son matériel : une carte PCMCIA pour la FreeBox et un adaptateur USB pour le PC.

Comme je ne suis pas d'un naturel casse-cou, j'ai procédé par petite étapes.

Faisons connaissance avec le matériel

Première étape, la plus simple, découvrir l'adaptateur USB.
Il a la taille d'une clé USB et indique uniquement "802.11g Wireless LAN USB Adapter". Hum, pas énorme. Je l'ai donc branché sur le PC. Un coup de usbview et quelques secrets tombent : avec ses codes Vendor Id et Product Id, j'ai eu vite fait de trouver via Google qu'il lui fallait le driver zd1211. Une petite recherche via apt-cache et je découvre que ma Debian pourrait avoir de quoi le faire fonctionner. Oui mais, ce n'est qu'un prét. Je ne vais pas garder cet adaptateur. Je me suis donc mis en quète d'une distribution embarquée sur CD-Rom (aka Live-CD).
J'ai fini par trouver une distribution qui semblait contenir se driver : Grml. Y'a plus qu'à lancer Azureus et attendre.

Laissons le téléchargement se faire et partons découvrir l'autre compère, j'ai nommé la carte PCMCIA Freebox.

Sur la carte elle-même, on trouve peu d'information. Il semble s'agir d'une carte au standard 802.11b. Comme j'ai un (vieux) portable, zou, la carte dans le connecteur PCMCIA. Un coup de <code>cardctl ident</code> et la carte nous livre un maximum de ses secrets&nbsp;: 
product info: "Braodcom" "802.11g PCMCIA" "8.0"  
manfid: 0x02d2, 0x0425  
function: 6 (network)

Quelques recherches plus loin, je préssens qu'il s'agit d'une carte WpcB-104GB avec le chipset BCM4306. Et là, c'est plutôt une déception puisque les différents retours d'expérience que j'ai pu retrouver sont assez négatifs. Il semble que le driver soit bien propriétaire et fonctionne avec ndiswrapper sous GNU/Linux.
Bref, je cesse donc là mon expérience avec cette carte dans mon portable.

Découverte du monde sans fil

Grml étant maintenant en ma possession, je grave un CD et je lance la bête pour contrôler qu'elle sait bien communiquer avec l'adaptateur USB. Comme ce sont mes premiers pas dans le monde du WIFI, j'ai pris soin de poser quelques questions aux pingouins Toulousains sur #culte sur IRC.

Une fois sous Grml, un petit coup de iwconfig et effectivement la carte apparaît derrière un petit wlan0 qui laisse réveur. Par contre, rien, nada coté qualité du signal ou autre. Hum...
Quelques pages de man plus loin je lance iwlist wlan0 scan. Et là, toujours rien. Re-hum...
Comme la carte n'apparaît pas avec ifconfig, je décide donc de rajouter une entrée à la main dans /etc/network/interfaces en me basant sur /etc/network/interfaces.examples. Un coup de ifup wlan0 et YOUPI iwlist wlan0 scan me donne enfin des trucs. Je découvre donc qu'au moins un de mes voisins a lui aussi le WIFI.

Retournons à nos moutons

Ce premier pas étant franchis, il me faut revenir à ma préocupation première : quelle qualité puis-je attendre chez moi.

Comme cela ne semble pas évident de faire fonctionner la carte PCMCIA dans mon portable, je décide de la mettre à sa place dans la FreeBox.
Après une insertion et un reboot de la freeBox, rien, pas de voyant "power" allumé. Hum...
Je vais donc sur le site de Free pour activer la fonction routeur. Un autre reboot et rien. Re-hum... Tiens, mon accès réseau ne fonctionne plus : un coup de /etc/init.d/networking restart et ma Debian est à nouveau sur les rails.
Je décide donc de dire à Free que j'ai une carte WIFI. Un dernier reboot et là, au miracle de la technologie, la diode "POWER" s'illumine.
Un coup de iwlist de l'autre coté et je vois effectivement ma FreeBox.

Reste plus qu'à débrancher et rebrancher le bazard à la place que je lui prévoit.

Un article très intéressant concernant la configuration de la Freebox en routeur.

Conclusion

J'ai pas réussit à créer une connection WIFI entre ma FreeBox et mon PC. A chaque fois que je me rapprochais de ce moment crucial, la GRML freezait. Il ne me reste plus qu'à mieux me documenter et réessayer plus tard.