Des jeux pour Libre en Fête

  |   Source

A l'occasion de libre en fête, j'ai eu l'opportunité de participer à plusieurs événements : celui de Gratentour et celui de Montrabé. Dans les deux cas, je me suis joint à l'animation d'un atelier autour des jeux.

Préparation Pour préparer ces ateliers, j'ai d'abord entrepris d'interroger des connaissances afin d'identifier les bons jeux du moment. Il est est ressorti le classement suivant :

  • Teeworlds
  • frozen-bubble
  • Urban Terror
  • Battle for Wesnoth
  • 0AD
  • Megaglest
  • Crack Attack
  • Nexuiz
  • Spring
  • XBlast
  • tuxkart
  • flobopoyo
  • NJam
  • Trine
  • Gcompris
  • Adanaxis
  • Stepmania
  • Frets on fire
  • Tux Racer
  • Gunroar
  • *Tron
  • Warsow
  • Steam
  • Flighgear
  • ccrsim
  • tetrinet
  • openTTD
  • RedEclipse
  • StuntRally
  • Xonotic
  • Tremulous
  • WideLands

En plus de cette liste de jeux, une série de liens à étudier :

Dans le cadre des ateliers, nous avions établi la liste suivante :

Gratentour Le premier événement fût celui organisé par Gratentour. L'association fournissait l'infrastructure (réseau et serveur de jeu) et les participants apportaient leurs machines. Il s'est avéré que l'installation ne fût pas aussi simple que prévue, surtout que les visiteurs sont venus avec des PC Windows et Mac.

Finalement, 3~4 enfants de fin d'élémentaire ont joué à World of Padman pendant des heures, sans se lasser, sur du matériel de l'association (installé sous un dérivé d'Ubuntu). Un tout petit a joué à GCompris. Et dans un coin, deux grandes pré ados se sont affrontées sur un jeu de leur création avec Scratch.

Montrabé L'organisation était un peu différente, puisque les terminaux étaient fournis par le club.

Nous avons essayé d'installer Secret Maryo Chronicles et Super Tux Kart mais ils ne fonctionnaient pas sur les PC du club.

Finalement, le public joueur était bien plus jeune que celui de Gratentour. Les jeux utilisés furent GCompris, Zelda Mystery of Solarus, Super Tux 2. En fin d'atelier, un visiteur a montré Pingus, un casse-tête toujours aussi addictif malgré les nombreuses années du concept.

Vivement l'année prochaine ! Libre en Fête