Passage à LibreElec

Confinement oblige, on passe plus de temps à regarder du contenu sur nos écrans. Forcément, pas possible d’aller au ciné.

A l’époque, j’avais misé sur BerryBoot, appréciant l’idée de disposer de plusieurs systèmes dédiés à leur thème et radicalement différents les uns des autres. Ainsi, je disposais d’un Retropie pour jouer à mes vieux jeux sans ressortir la console, un OpenElec pour voir des vidéos directement sur la télé, et un RaspBian pour bidouiller. Mais force est de constater que ce système n’est pas vraiment aussi suivi que je l’aurais espéré. Typiquement, le catalogue officiel des images ne s’enrichi pas. De plus, les mises à jour des images ne sont pas prises en compte. Bref, c’était une belle idée, mais les choses changent.

D’autant que pour accéder à des offres de streaming légales, il est nécessaire de disposer d’un système à jour. Après avoir tatonné pendant des heures, j’ai finalement installé LibreElec. A noter que j’ai tenté :

  • RecalBox (qui inclut aussi Kodi) mais le site de téléchargement était hors-service le soir où je me suis attelé à la tâche.
  • RetroPie (qui dispose d’un package Kodi) mais la version semble soit trop ancienne, soit certains add-ons sont jalousement conservé chez les gros.